Les Duchesses ont déjà entamé leur saison avec le tournoi Beast of the East, à Montréal, les 21 et 22 avril derniers. Évènement bien établi dans la culture du roller derby canadien, la bête était libérée pour une cinquième fois en autant d’années, à l’aréna St-Louis.

Les Montréalaises savent recevoir. Pour lancer les festivités, elles nous ont accueillis le vendredi soir avec un match des New Skids on the Block ; rien de moins ! Bien que l’équipe adverse, les Lake Effect Furries, n’ait pas offert une grande résistance, le spectacle valait amplement le déplacement. Georgia W. Tush effectuait d’ailleurs son retour au jeu après une absence de plusieurs mois, à la suite d’une fracture de la clavicule survenue lors de la coupe du monde. Les Skids l’ont emporté, sans grande surprise, 326 à 63.

Le Beast of the East

Le tournoi accueille 16 équipes de l’Est du Canada. La formule est simple : la double élimination. Les équipes jouent des matchs de 20 minutes et on leur pardonne une défaite au premier ou au deuxième tour. Par la suite, chaque match devient crucial, déterminant si le parcours des équipes se poursuit.

Dès 8h le samedi matin, les Slaughter Daughters, gagnantes de l’édition précédente, étaient sur la piste. Et ce n’est pas ce qui les a empêchées de bien performer tout au long du tournoi. En effet, elles se sont encore une fois rendues à l’étape ultime, la finale. Ce sont par contre les Vicious Dishes qui ont remporté les honneurs, 118 à 63, dans un match très physique, comme elles savent si bien le faire. Pendant ces deux jours, l’aréna St-Louis a vibré à chaque instant au son des partisans, confirmant la montée en popularité du roller derby dans la métropole.

Notons que La Racaille, équipe de Montréal, a terminé 4e. Mel E Juana, Slavic Slayer et Pelvis Stojko, anciennement des Duchesses, ont redoublé d’efforts mais ça n’aura pas été suffisant face aux Chicks Ahoy, qui ont remporté la finale consolation 87-48. Les Contrabanditas et Les Filles du Roi ont également fait honneur au derby montréalais en se rendant jusqu’aux quarts de finale. Une belle saison les attend !

Les Duchesses

Pour une deuxième année consécutive, les Duchesses ont pris part aux festivités. Nous nous rappelons l’élimination rapide de ces dernières l’an dernier après deux défaites en début de tournoi. Les Derby Debutantes et le Riot Squad n’avaient fait qu’une bouchée des représentantes québécoises.

C’est à 12h40 que les Duchesses faisaient leur entrée en piste cette année, pour y affronter les Smoke City Betties, une équipe de la puissante ligue de Toronto. Malgré tous leurs efforts, c’est au compte de 118-13 qu’elles se sont inclinées contre une équipe nettement supérieure en défense. Mais ce n’est pas ça qui allait arrêter les Duchesses…

Suite à une défaite des Derby Debutantes, les Duchesses allaient les affronter de nouveau. L’heure de la revanche était-elle arrivée ? Dès le premier coup de sifflet, une pénalité à la jammeuse des Duchesses donne l’avantage aux Debutantes. Après un premier jam, les Duchesses tirent de l’arrière par 15 points. Les filles de Québec ont la réputation d’avoir un moral d’acier. Encore une fois, elles le prouvent, reprenant leurs esprits et l’avance dans le match. C’est sans grande difficulté qu’elles prennent le contrôle et isolent les jammeuses adverses. C’est finalement au compte de 120 à 30 qu’elles signent leur toute première victoire en carrière. Une revanche qui fait du bien à tout le monde !

Finalement, dans un troisième match la même journée, elles se retrouvent face aux Vicious Dishes. La défense des Dishes est tout simplement trop forte et elles contrôlent la partie d’un bout à l’autre. En fin de match, alors que les Duchesses combattent toujours pour marquer leurs premiers points, la foule s’emporte lorsque la jammeuse de Québec prend le lead jam. Malheureusement, les Duchesses ne pourront capitaliser sur cette opportunité et verront leur expérience contre la bête se terminer par une victoire des Vicious Dishes, 123-0.

Les Duchesses ne rougissent pas lorsqu’elles parlent de leur performance, elles en sont très fières. Elles ont pris goût à la réussite et elles ont remis ça ! Elles ont signé une deuxième victoire (111-109) en affrontant les Dollys Rogers à Kanata, en Ontario, le samedi 5 mai.