Pour la première fois de son histoire, le 5 mai 2012, Roller Derby Québec a quitté la belle province pour s’aventurer sur les terres hostiles de l’Ontario. L’espace d’une fin de semaine, Les Duchesses ont donc abandonné le Centre récréatif St-Roch pour se diriger vers l’aréna Jack-Charron à Kanata, afin d’y affronter les Dolly Rogers des Capital City Derby Dolls.

Lors du Beast of the East, nos consœurs de Montréal Roller Derby s’étaient montrées solidaires et avaient supporté les Duchesses tout au long de leur parcours. À Kanata, le bleu et l’argent étaient plus timides et les cris d’encouragement de la foule n’étaient pas destinés aux Duchesses. Être les méchantes… ça aussi, c’était une première.

Mais commençons par le début : Kanata est une ville voisine d’Ottawa. C’est donc près de 6 heures et 14 arrêts après leur départ de Québec (on a affaire à des filles nerveuses quand même) que les Duchesses arrivent à l’aréna. Les Dolly Rogers s’affairaient déjà à préparer la piste, mais en véritables hôtesses, elles prennent le temps de les accueillir et de s’assurer que les Duchesses ont tout ce qu’il leur faut. Au roller derby, il n’y a pas de pitié entre le premier et le dernier coup de sifflet du match, mais partager la même passion nous rend tous membres d’une même et grande famille. Nous sommes reconnaissants envers les adversaires qui veulent bien se déplacer et l’ambiance est toujours très chaleureuse dans tous les événements.

Les Duchesses seront les premières à chausser leurs patins pour le réchauffement et… Oh ! Un seul coup de patin suffit à rappeler aux joueuses à quel point les surfaces peuvent être différentes d’un endroit à un autre ! Après quelques tours de piste pour s’y familiariser, les Duchesses travaillent ensemble pour être fins prêtes pour le match qui approche.

Ensuite, tout ce qu’on peut vous dire, c’est que ce qui se passe dans le vestiaire, reste dans le vestiaire…

Vers 19h30, les deux équipes se retrouvent sur la piste. Après un bref échauffement (oui encore), l’hymne national résonne, laissant croire à une nouvelle tactique d’intimidation envers les Québécoises… hum hum… Les équipes sont présentées à la foule qui s’enflamme devant leur équipe locale. Enfin, on offre un « demo jam » pour familiariser les nouveaux amateurs de roller derby au déroulement d’une partie. Excellente idée puisque les Dolly Rogers en étaient à leur premier match local de la saison.

Dès le début du match, le duel s’annonce serré. Jam après jam, les Duchesses et les Dolly Rogers s’échangent l’avance, gardant la tension à son comble. La foule ne semble pas encore tout à fait saisir tout ce qui se passe. En fin de première demie, les Duchesses profitent de deux « power jam » (la jammeuse adverse est en pénalité) et Swing la Bacaisse et Nana Bistouri marquent plusieurs points. C’est sous les « Bistou, Bistou, Bistou » de son équipe que Nana file comme une balle sur la piste, laissant les bloqueuses adverses stupéfaites. À la fin de la demie, les Duchesses mènent 75-51.

En deuxième demie, la dynamique est différente. Les Dolly Rogers sont agressives et les arbitres utilisent leur sifflet allègrement si bien que les Duchesses sont constamment à court d’une ou de deux joueuses. Swing la Bacaisse se voit même expulsée de la partie pour avoir accumulé trop de pénalités. Les Dolly Rogers profitent de ces avantages numériques pour rattraper les Duchesses et même prendre l’avance dans le match. Avec moins de 2 minutes à faire, le tableau indique 109-104 pour les Dolly Rogers.

Le dernier jam est lancé. Les Duchesses doivent tout donner si elles veulent quitter Kanata victorieuses. Les bloqueuses retiennent la jammeuse des Dolly Rogers et Nana Bistouri prend le « lead ». Le chrono joue contre les Duchesses, elles devront marquer rapidement. Malheureusement, le jam final se termine prématurément (une longue histoire) et après les signaux des arbitres, le tableau indique 109-108. La foule s’exclame ! Leur équipe a gagné !

Les Dolly Rogers reçoivent leur trophée, mais pendant ce temps, il y a recomptage des points. Avec un pointage final aussi serré, c’est habituel.

On recompte et on recompte… Il y aura peut-être du changement…

Après un long moment de suspense, le pointage officiel est dévoilé et… les Duchesses l’emportent 111 à 109 ! Quel match ! Pour une première fois, les Duchesses affrontaient une équipe de l’extérieur dans un match complet de 60 minutes. C’est le début d’une belle histoire pour l’équipe de Québec.


Tout RDQ aimerait remercier les Dolly Rogers et tous les bénévoles pour leur accueil chaleureux et empreint d’un esprit véritablement sportif ! Au plaisir ! 


 

Pour assister aux performances de RDQ, soyez présents au premier match local, le 2 juin prochain à l’aréna Bardy. Les billets seront disponibles au coût de 7$ en prévente et 10$ à la porte, le jour de l’évènement.